Argile Rouge

Si vous le savez pas... vous le saurez bientôt. Ou pas!

26 octobre 2006

. . .

(archives d'épargnemantales - vingt octobre deux mille six, minuit vingt-deux)

Pourquoi?

Je n'arrive pas à savoir exactement. Souvent, je finis par me dire que c'est à cause du tour. Il y a quelque chose d'écoeurant, ou bien d'effroyable, à avoir fait le tour. Le mien bien sûr. Alors plutôt que cette répétition dont l'infini n'a d'égal que celui de l'insondable fin des choses.

Quelle est l'importance des couleurs?
Souvent, je me dis que le monde serait plus beau en noir et blanc. Tout ce qu'il a de médiocre ou d'indéfiniment pâle et pâteux et mol serait plus beau.

Ça faisait longtemps l'autre soir mais c'est venu du fin fond de ma nuit. Il y a parfois une sorte de simulacre - quelle immense ironie, grandiose, terrible, misérable et stupide et vaine aussi -  puis finalement  les petites déformations profondes et cruelles se taisent et se regardent et s'interrogent mais il y a quand même un sale malaise pesant et qu'on voudrait vômir mais rien à faire contre ça.

Un jour autrement qu'un autre j'aurais sans doute pas le courage mais l'indifférence de murer les fenêtres, de reconnaitre que ça n'a pas de réalité et même que c'est égoïste. De toute façon tout s'accepte et puis sinon au pire le mal au pire. Au bout il ne doit rien rester, et c'est peut-être mieux finalement. Finalement c'est ce qui devrait rendre tout plus facile. On est bizarres quand même. Ridicules aussi. Pathétiques beaucoup.

Finalement, regardons bien.
- ...
- Exactement.

Vous pensez que?
NON.
Vous avez tort de penser ça et comme ça. On a tort de penser tout court.
On a tous tort et ça n'a AUCUNE importance.  L'histoire n'a aucune importance. Rien n'a d'importance. Rien n'est respectable. Et si ma tête crie je me la couperai. Il faut taire les voix qui sentent les égouts. alors c'était mieux sans vous voyez bien
ou bien vous ne voulez pas y croire

Posté par argilerouge à 22:07 - archives et non-dits - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire